Dell recommande Windows 8.

La Surface n’est pas un échec. Windows RT, si

Guillaume Rameaux, Journaliste Informatique | 8/21/2013 | Publier un commentaire

Guillaume Rameaux
Les faits sont les faits. Microsoft a perdu de l’argent avec sa tablette Surface. Lancée en grande pompe il y a moins d’un an, la machine conçue par Microsoft peine à s’imposer face à ses concurrentes sous iOS et Android. D’après les chiffres communiqués par la firme, la tablette aurait généré un chiffre d’affaires de plus de 800 millions de dollars. Trop peu pour effacer les 900 millions de dollars que vont lui coûter les invendus. Alors que l’éditeur avait produit entre 3 et 5 millions d’unités, seules 900 000 ont finalement trouvé preneur. Bien que depuis le début, l’objectif de Microsoft n’ait jamais été de réaliser d’énormes volumes de ventes, au risque de froisser ses nombreux partenaires, ces chiffres soit loin des résultats espérés.

Et si Microsoft ne fournit pas de détail quant à la répartition de ses ventes entre la Surface RT et la Surface Pro, la première est certainement pour beaucoup dans ces mauvais résultats. Au niveau purement hardware, la machine n’a pourtant pas à rougir par rapport à d’autres appareils sous Windows 8. Hormis les critiques faites sur l’espace de stockage trop réduit par rapport au poids de l’OS, la tablette se place dans le haut du panier avec une configuration et une finition solide. Le problème serait plutôt à chercher du côté de Windows RT.

Un OS lâché par les constructeurs
La promesse de Windows 8 d’unifier les systèmes fixes et mobiles est alléchante pour les entreprises. Alors que le nombre de terminaux nomades explose, les administrateurs doivent faire face à des environnements de plus en plus hétérogènes et donc difficiles à gérer et à sécuriser. L’utilisation de PC et de tablettes tournant avec un OS unique, partageant les mêmes applications et compatibles avec les anciennes développées pour Windows 7, couplée à des smartphones Windows Phone 8 embarquant un kernel identique, à de quoi séduire. Tous ces avantages sont à oublier avec Windows RT.

Bien que la volonté de Microsoft de laisser davantage de choix à ses clients en proposant une architecture différente sous ARM soit louable, le système d’exploitation a généré une confusion chez les consommateurs et vient casser un écosystème cohérent bâti autour de Windows 8. L’intérêt de cette version ? Une machine dotée de plus d’autonomie et surtout un prix plus attractif. Mais à ce petit jeu, difficile de lutter avec la multitude de tablettes Android bon marché. Surtout quand la qualité va de paire comme on l’a vu notamment avec la Nexus 7 vendue à partir de 199 euros et écoulée au rythme d’un million d’unités par mois (avec un format différent qui a également beaucoup joué néanmoins). Microsoft a tenté un dernier coup cet été en diminuant les tarifs de la Surface RT de 150 dollars. Pas sur que cela suffise à faire décoller la machine et son OS. D’autant que du côté des constructeurs tiers, l’ambiance n’est pas non plus au beau fixe. En raison des ventes décevantes, Acer, Dell, Samsung ou encore dernièrement Asus, ont déjà vivement critiqué l’OS et ont très largement réduit leurs projets sur cette plateforme.

Microsoft va donc une fois encore prendre lui-même les devants en fabricants une nouvelle version de sa Surface qui devrait voir le jours dans les semaines qui viennent. Avant d'assister peut-être d’ici deux ans à l’union des systèmes Windows et Windows Phone ?



Les blogs et commentaires publiés sur EnterpriseEfficiency.com ne reflètent pas les vues de TechWeb, EnterpriseEfficiency.com ou de leurs sponsors. TechWeb, EnterpriseEfficiency.com et leurs sponsors déclinent toute responsabilité quant aux commentaires, réclamations ou avis publiés sur le site par les auteurs et bloggeurs. Ils ne peuvent se substituer à votre propre recherche et ne doivent pas être utilisés à des fins commerciales ou autres.

Plus de billets de Guillaume Rameaux
Guillaume Rameaux   8/30/2013   0 commentaires
Un data warehouse SQL Server basé sur une appliance full flash de 240 To ? Voici une infrastructure qui ferait rêver plus d'un DBA. Et c'est ce que propose aujourd'hui Violin Memory et ...
Guillaume Rameaux   8/28/2013   0 commentaires
Le podium est désormais au complet. Les trois principaux OS mobile ont leur application Office. Après que les terminaux Windows Phone 8 en ait bien évidemment eu la primeur en novembre ...
Guillaume Rameaux   8/26/2013   0 commentaires
Y aurait-il de l’eau dans le gaz entre Microsoft et Nokia ? Les deux partenaires ont fait le pari d’affronter ensemble les deux mastodontes de la téléphonie mobile Apple et Google. Depuis ...
Guillaume Rameaux   8/23/2013   0 commentaires
Documents
AVEC LE SOUTIEN DE DELL
VIDEOS
WINDOWS CLIENT
WINDOWS SERVER
Dernières émissions archivées.
Les études montrent que les utilisateurs métier perçoivent le département IT comme une barrière à la consumérisation dans l’entreprise.
© 2019 UBM TechWeb - Déclaration de confidentialité